Devil tower et les grandes plaines du Wyoming

par | Carnet de routes USA, route devils tower

Des northern Black Hills au massif du Big Horn

Notre itinéraire 

Deadwood (South Dakota) – Devils Tower (Wyoming) – Gillette – Buffalo

 

 

Avant de quitter Deadwood pour l’ouest et le Wyoming, une visite de la ville de Deadwood s’impose.

Les bâtiments historiques les plus intéressants sont répartis de part et d’autre de Main Street. Bars, salles de jeux, boutiques et restaurants s’y succèdent.

 Parmi les personnages pittoresques qui ont contribué à la légende de Deadwood, “Wild” Bill Hickock, réputé être un as de la gâchette de 39 ans, connu aussi comme un joueur de poker chevronné et un grand séducteur, ne séjourna que 67 jours dans cette ville. Il fut assassiné par un adversaire battu  la veille dans le Old Style Saloon n°10 alors qu’il jouait une partie de poker le dos tourné à la porte d’entrée. L’ensemble de la ville est aujourd’hui inscrite au registre des monuments historiques. Le retour des casinos dans les années 90 lui a rendu la prospérité perdue lors de l’interdiction des jeux pour combattre la criminalité au début du XXe siècle.

(voir l’article ci-dessous sur la visite du centre historique)

 

 

 

DOCUMENTATION

HEBERGEMENT SUR PLACE

Nous avons choisi de loger au “Big Horn Motelà Buffalo

North Main Street, Buffalo, WY 82834, États-Unis, États-Unis

 Chambre assez confortable joliment décorée par des tableaux ou sculptures de la propriétaire. Des sièges, une table et un barbecue sont installés devant les chambres. Sympa pour un diner improvisé.  Nous  avons apprécié ll’accueil de la propriétaire, intéressée par notre voyage et de  notre vie en France. Un bon moment convivial avec les divers personnes rencontrées à l’accueil.

tarif  1 chambre double (1 lit double) pour une nuit avec le petit déjeuner:  66 euros (15/08/2018)  Important: Ne pas oublier le pourboire pour la personne qui a préparé la chambre pour votre arrivée, à déposer dans la chambre à notre départ. Parking gratuit.

A noter, l’hotel ne propose pas le petit-déjeuner à proprement dit, mais la propriétaire nous a fourni des jus de fruits, des fruits, du café, des yaourts et des gâteaux à déguster dans notre chambre ou sur la table à l’extérieure.

Nous prenons la I 90 en direction de Spearfish. Si vous partez tôt de Deadwood, vous pouvez prendre les petites routes en direction de Leads pour rejoindre la Spearfish Canyon Scenic way. Celle-ci remonte la vallée du Spearfish Creek jusqu’à Cheyenne Crossing. Quelques sentiers mènent à plusieurs cascades pittoresques dont le lieu où fut tournée la scène finale du film Danse avec les loups.

La Devils Tower se situe à 1h de route de Spearfish vers l’ouest. Après la visite des expos du “Visitor center”, nous avons emprunter le “Tower Trail“) qui permet de faire le tour de la base de la Devils Tower. Cette agréable promenade en forêt offre de beaux points de vues sur les Blacks Hills.

 

Au détour d’un rocher, on peut apercevoir des écureuils roux, des cerfs entre autres habitants du parc.

(Lire l’article “Devils Tower” pour plus d’infos sur le parc.

Nous quittons la Devils Tower pour Buffalo en reprenant I90. La route traverse les immenses prairies un peu monotones du Wyoming sur environ 200 kilomètres en traversant le Powder Bassin.

Le bassin de la Powder River est connu en tant qu’important gisement houiller (l’un des plus importants du monde ; il fournit 40 % environ de tout le charbon extrait aux États-Unis (donnée 2009). Il contient aussi du pétrole et des métaux (dont de l’uranium).
Il tient son nom de la Powder river, mais il est en partie drainé par les rivières Cheyenne, Tongue River, Bighorn River, Little Missouri river, Platte river et de leurs affluents. Hors des grandes villes comme Gilette et Sheridan, la région est très peu peuplée voire semi-désertique, mais connue pour ses prairies vallonnées et ses paysages de climat semi-aride

Arrivée à Buffalo, Wyoming pour la nuit.

Après l’installation au motel, nous sommes partis pour une petite balade dans Buffallo. L’artère principale de Buffalo compte plus de douze bâtiments historiques dont le fameux Occidental Hotel. Nous avons pu apprécier l’hospitalité et la cuisine du “Bar-Saloon”  , de l’Occidental Hotel.

Hamburger de bison

Fondé en 1880, l’hôtel Occidental est rapidement devenu l’un des hôtels les plus renommés du Wyoming. Cet hôtel a été visité par de nombreux personnages célèbres. Au début de son existence, l’Occidental s’est forgé une réputation d’hospitalité et de gastronomie.

Buffalo Bill Cody, Teddy Roosevelt et Calamity Jane, qui conduisaient des wagons de marchandises sur le sentier Bozeman, faisaient partie des personnes qui ont apprécié l’hospitalité de l’Occidental à ses débuts.

 

Au fil du temps, l’Occidental a été agrandi et reconstruit jusqu’à ce qu’il devienne un «grand» hôtel, à la décoration élégante et au service de qualité. Des cow-boys et des hommes d’affaires du Wyoming, ainsi que des hommes d’affaires et des touristes du monde entier,vont venus profiter des nombreux plaisirs offerts par l’Occidental.

Dans les années 1980, l’hôtel était devenu si délabré qu’il ne semblait plus qu’une question de temps avant sa démolition. Le bâtiment a été acheté en 1997 par Dawn Dawson, qui a entamé un processus de restauration historique de dix ans. Le batîment a été inscrit au registre historique national.

 

Une petite histoire de l’Ouest !

À la fin des années 1880 , les prairies luxuriantes du comté de Johnson sont devenues un champ de bataille où les barons du bétail et les homesteaders se sont affronté les droits de pâturage de ces terres de choix. Les barons du bétail, établis depuis longtemps dans les vastes plaines, commençaient à voir leur emprise disparaître à mesure que les homesteaders commençaient à établir de petits ranchs dans tout le comté. Les barons du bétail ont beaucoup parlé de voleurs de bétail parmi les homesteaders et finalement, la WSGA (Wyoming Stock Growers Association) a commencé à prendre des mesures contre ces petits exploitants, employant des détectives tels que l’ancien sheriff du comté de Johnson, Frank Canton, et engagé un tireur professionel, Tom Horn pour cherchez les “voleurs” et les tuer.

Au printemps de 1892, la WSGA engagea un groupe de plus de 50 hommes, dont beaucoup étaient des artilleurs du Texas, à lancer une expédition dans le comté de Johnson.  Ils devaient “tirer ou pendre” quelques 70 habitants et fonctionnaires du comté nommés sur une “kill” liste compilée par l’organisation boursière. Les mercenaires, dirigés par Canton, devaient recevoir 5 dollars par jour, plus un bonus de 50 dollars pour chaque voleur tué.

“Arrêt sur images” des étapes de la journée

Les états traversés

  • Capitale : Pierre
  • Devise : Under God the people rule
  • Pop : 814 180  hab,   4,1 hab./km2
  • Alt : Min. 295 m  Max. 2 209 m (Pic Black Elk)
Le South Dakota

L'État du mont Rushmore

  • Capitale : Cheyenne
  • Devise : Égalité des droits
  • Pop : 579 315  hab,   2,31 hab./km2
  • Alt : Min. 945 m – Max. 4209 m (Pic Gannett)
Le Wyoming

l'État des cow-boys

%d blogueurs aiment cette page :