L’Observatoire royal de Greenwich – Londres

par | Balades Europe, Londres, Royaume Uni

LA BALADE

L’observatoire royal de Grennwich fait parti du « Royal Museums Greenwich » abritant également le voilier historique Cutty Sark, le National Maritime Museum et la galerie d’art Queen’s House. L’observatoire de Greenwich marque le point de longitude 0.

La fondation de l’observatoire

Créé en 1675, sur ordre du roi Charles II d’Angleterre, l’observatoire royal a été conçue par l’architecte Sir Christopher Wren. Le premier directeur de l’observatoire, John Flamsteed, reçu la mission d’améliorer la navigation maritime. L’observatoire abritait tous les instruments pour ses recherches sur les tables des étoiles et la mesure du temps.

Quatre méridiens distincts ont été successivement tracés à l’intérieur du bâtiment. Le point de départ des longitudes, le méridien d’origine (Prime Meridian), a été déterminé en 1851 et passait à travers l’observatoire. De nos jours remplacé par une bande inoxydable, le Prime Meridian est marqué par une bande en cuivre dans la cour.

La visite de l’observatoire royal

 À l’origine, la partie qui représentait l’observatoire était appelée Flamsteed House, du nom de son premier directeur, John Flamsteed.  Aujourd’hui il n’est plus en activité mais on peut toujours le visiter et y observer le fameux méridien de Greenwich où la longitude est à 0°.

Visite de la Flamsteed House ou les appartements des astronomes royaux

Les pièces des appartements où les astronomes royaux et leurs familles ont vécu et travaillé sont joliment aménagés pour comprendre leurs vies sur place entre famille et travaux de recherche lors des 18ème et 19ème siècles. Depuis Flamsteed, neuf astronomes royaux, dont Edmond Halley et Nevil Maskelyne, ont contribué à la compréhension des étoiles, du temps et de l’espace dans le monde. La magnifique salle Octagon a été conçue pour observer les événements célestes, notamment les éclipses, les comètes et les mouvements planétaires. La salle Octagon abrite une sélection de montres et d’instruments astronomiques.

DOCUMENTATION
INFOS SITE
  • Tarifs : Adulte £13.50 | Enfants £5.85
  • Ouverture : 10h à 17h tous les jours
  • Adresse : Blackheath Avenue, Greenwich, London SE10 8XJ
  • Comment y aller : En métro avec les lignes Jubilee ou Northern Lines en vous arrêtant à London Bridge. Changer pour le Network rail services

Situé en haut d’une colline, l’observatoire et le planétarium sont accessibles par  2 chemins traversant le parc de Greenwich en venant du musée national maritime de Londres.  Vous mettrez 13 minutes par le chemin principal pour l’atteindre, mais il est très raide. Pour les personnes en fauteuil roulant ou les poussettes, prenez plutôt le chemin le moins raide qui vous prendra 25 minutes. Attention certaines zones des bâtiments anciens ne sont pas accessibles aux handicapés. A noter, un petit parking public payant est disponible dans Greenwich Park, au sommet de la colline.

 

Télécharger la brochure en français ici

Au sous-sol de la Flamsteed, nous trouvons 2 expositions. La première « Time and Longitude » raconte l’histoire de la quête de la longitude en mer à l’époque antérieure à la navigation par satellite et présente les célèbres horloges marines de Harrison. La deuxième « Galerie Time et Greenwich » explore pourquoi et quand avons-nous commencé à mesurer le temps et comment Greenwich est devenu le centre de la science de la comptabilisation du temps.

Au-dessus de Flamsteed House, vous trouverez l’un des tout premiers signaux horaires publics au monde, le Time Ball rouge vif, en opération depuis 1833. Vous le verrez chuter à 13 heures tous les jours!

À 12h58, il monte jusqu’au sommet. À 13h00 exactement, la balle tombe et fournit ainsi un signal à quiconque se trouve à proximité. Les bateaux passant sur l’embouchure de la Tamise, pouvaient ainsi régler leurs chronomètres.

Si vous avez le temps, allez découvrir quelques shows au planétarium.  Infos et horaires ici

Autres découvertes à Greenwich :  visite du Cutty Sark et du National Maritime Museum

Vue de la colline de l’observatoire sur “Queen’s House” et le quartier d’affaires “Canary Wharf “

Credit Photos de l’article :  Les Caterina on the road