ITALIE – Une journée à Aoste

par | Balades Europe, Italie

   Lors d’un séjour ski ce printemps à Chamonix, nous avons profité d’une journée de fermeture du Domaine du fait de vents violents pour faire un tour en Val d’Aoste et visiter ce chef-lieu Aoste et faire le plein de douceurs italiennes.

En milieu de matinée, direction le tunnel du Mont-Blanc. Après ses 11,6 km, nous arrivons sur Courmayeur, la station de ski bien connue. Malgré un paysage grandiose, une impression de solitude nous envahie: nous sommes fin avril, la station est fermée en attendant l’été. A cette période l’année, seule Val thorens et Chamonix sont ouverts. Nous ne nous arrêtons pas et poursuivons notre descente de la Doire Baltée.  La nature se réveille. Encore quelques pointes de neiges ici où là, bien moins que dans la vallée de Chamonix. De plus la météo n’est pas avec nous, nous avons laissé le soleil de l’autre côté du Mont-Blanc.

En laissant les grands sommets, collines et patûrages se dessinent avec leurs vignobles, châtaigneraies et arbres fruitiers. Puis ce sont les champs de culture. Aoste nous attend dans quelques kilomètres.

Le programme de la journée. Une visite des ruines romaines, un arrêt resto pour profiter des spécialités de la vallée pour se protéger du froid et de la pluie. Puis au retour sur Chamonix, arrêt au supermarché CONAD à la sortie d’Aosta pour faire le plein de café italien, petits gateaux et charcuterie du Val d’aoste pour continuer de se régaler: Toujours bien placés ces CONAD.

Le dessin du carnet de voyage

Photo-aquarelle du carnet de voyage “Balade en Italie” de Dominique Leleu ( Les caterina on the road).  L’amphithéâtre romain d’ Aoste

Aoste (en italien : Aosta) est une ville italienne d’environ 35 000 habitants, chef-lieu de la région autonome et bilingue de la Vallée d’Aoste. C’est une région italienne à statut spécial, l’une des cinq régions d’Italie visées par les conditions particulières d’autonomie. Les institutions locales disposent d’une compétence générale. L’État a conservé la compétence en matière de justice, d’ordre public et de défense. Le français et l’Italien sont les langues officielles et l’arpitan la langue régionale.

Vous passez un séjour à Chamonix ? Pourquoi pas en profiter pour passer une journée dans la jolie ville d’Aoste !

A une heure de Chamonix en passant par le tunnel du Mont-blanc et l’autoroute italienne A5, La ville d’Aoste est entourée de sommets élevés comme le mont Blanc, le Cervin, le Grand Paradis ou les pics du mont Rose. située à l’intersection de la vallée du Grand Saint Bernard et de la vallée de la Doire Baltée qui part du Mont-Blanc en direction de Turin.

DOCUMENTATION

Blogs voyageurs

Tarifs Tunnel Mont blanc :  28 euros par passage (tarifs préférentiels avec certains hébergements sur Chamonix)

Office du tourisme d’Aoste

  • Ouverture : 9h à 19h tous les jours
  • Adresse : Piazza Porta Praetoria, 3 11100 AOSTA (AO

CREDITS

  • Les Caterina on the road photos et photos aquarelle
  • Office du tourisme d’Aoste, musée et parc archéologique “Site mégalithique de Saint-Martin-de-Corléans”
  • Biblio histoire d’Aoste:  Wikipédia et Office du tourime d’Aoste, site officiel de la région autonome d’Aoste
  • carte Val d’Aoste: Par flayas — Travail personnel, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=1961654
 

Photo Val d’Aoste – Gran paradiso     Chamina voyage, l’agence de voyages spécialisée dans la randonnée et le trek

Un petit tour dans Aoste

Aoste est une ville très agréable pour s’y dépayser le temps d’une journée. 

C’est en déambulant dans les rues que nous pourrons découvrir les traces des périodes romaines et médéviales comme  l’enceinte romaine d’Aoste, l’arc de triomphe, le théâtre et l’amphithéâtre d’Aoste,  le cryptoportique du forum, le dôme et la collégiale de Saint-Ours.

Le plan actuel de la ville a conservé le plan hippodamien typique des colonies militaires romaines : les rues sont rectilignes et se croisent en angle droit, créant des îlots de forme carrée ou rectangulaire.

L’office du tourisme propose un itinéraire de 4 km dans le centre historique d’Aoste, à la découverte de la l’ancienne colonie romaine d’ Augusta Praetoria Salassorum et de ses précieux trésors monumentaux médiévaux, comme précisé sur la notice.

Vous trouverez également de nombreux panneaux et bornes vous indiquant les directions. Impossible de se perdre.

Vous vous rendrez principalement aux vestiges romains avec l’Arc d’Auguste, la porte Praetoria, l’amphithéâtre, le mur d’enceinte, le pont qui enjambe le Buthier, le forum romain, le site mégalithique de Saint-Martin-de-Corléans, le cryptoportique et l’Arc d’Auguste.
La cathédrale, la collégiale de Saint Ours, la chapelle de Santa Croce, la place Chanoux et le coeur de la ville sont également à ne pas manquer.
Si vous avez un peu plus de temps, direction Le Musée Régional d’Archéologie et le Musée du Trésor de la Cathédrale.

 

Malheureusement le mauvais temps ne m’a pas permis de faire de belles photos. Je vous conseille d’aller voir les photos sur les blogs de mes “collègues” cités dans le volet Documentation pour voir Aoste sous le soleil et admirer son site entouré de montagnes.

La minute historique: Aoste, 2000 ans d’histoire

Les premiers habitants de la Vallée d’Aoste furent les Salassi, une tribu d’origine celto-ligure. Rome commença à s’intéresser à la conquête des Alpes après la fin de la Deuxième guerre punique, en 202 av. J.-C. Les Gaulois, alliés des Carthaginois, constituaient une menace dans cette région. Il était nécessaire de protéger la plaine du , accès direct vers Rome. Les romains fondèrent plusieurs camps militaires puis des cités fortifiées proche des vallées alpines.

 

Les Salasses et leurs attaques étant un obstacle pour le commerce avec la Gaule nouvellement conquis, Auguste envoya les troupes romaines pacifiée la région. Une nouvelle colonie fut fondée en 25 av. J.-C. et baptisée Augusta Praetoria Salassorum, aujourd’hui Aoste à la confluence des deux fleuves, ainsi que d’autres agglomérations tout au long de la vallée.

Du fait de sa position stratégique, la Vallée d’Aoste fait l’objet de multiples convoitises lors du déclin de l’empire romain. Elle est successivement conquise par les Burgondes au Ve siècle, suivis par les Ostrogoths, elle est brièvement récupérée par les Byzantins avant d’être occupée par les Lombards. Au VIe siècle elle est incorporée dans le royaume des Francs. Après que les héritiers de Charlemagne se soient partagé son Empire, en 870, la région est intégrée au royaume de Lotharingie. En 1295, la vallée d’Aoste appartient à la Maison de savoie et est transformé en duché.


À la suite de la cession de la Savoie à la France (1860), après la réalisation de l’Unité de l’Italie et la fondation en 1861 du Royaume d’Italie, la Vallée d’Aoste cherche à conserver ses traditions et spécificités linguistiques et culturelles.

Le fascisme a essayé d’italianiser la Vallée d’Aoste, par l’instauration de l’usage exclusif de la langue italienne dans les bureaux judiciaires, les écoles et par l’italianisation des toponymes. Dans la région s’organise une société secrète pour la défense de l’identité valdôtaine et de l’usage de la langue française, la Ligue valdôtaine. , enfin, après plusieurs révoltes pour obtenir l’indépendance, elle est proclamée région autonome en 1948.

 On mange quoi à Aoste

La Vallée d’Aoste diffère  de la cuisine italienne. Les recettes sont simples et rustiques avec des influences françaises et suisses. Elle fait la part belle à la polenta, aux pommes de terre, à la viande et aux fromages et charcuteries de montagne accompagnés de pain de seigle. Essayez de goûter la Motsetta ou Mocetta, une charcuterie valdôtaine maigre typique faite à partir de viande de chamois. C’est une spécialité culinaire du Val d’Aoste et de certaines localités du Piémont septentrional : Canavese, Valsesia et le Val d’Ossola.

Il y a aussi la « fonduta », préparée avec le fromage phare de la région, le fontina. On se réunit autour du bol de fromage fondu dans lequel ils trempent tranches de pain grillé.

Autres spécialités locales : les boudins de Morgez ou Gignod, le Jambon de Bosses et le Lard d’Arnad . Rien à voir avec le jambon industriel d’Aoste en Isère. Au rayon pâtes, goûtez les Fettucine di castagne et les Gnocchi savoureux typiques du Val d’Aoste

A la place de l’huile d’olive on retrouve le lard, le beurre ou l’huile de noix. On utilise surtout la viande de bœuf (dans la carbonade ou la côtelette à la valdotaine) et de chamois, et la truite parmi les poissons. Comme dessert, on trouve les tuiles aostoises (aux amandes et aux noisettes), et parmi les liqueurs le Génépy et l’eau-de-vie.  Il y a aussi les  miels, soupes, liqueurs, fruits….

Une assiette de charcuterie typique dégustée à Aoste: lard, saucisson, Mocetta et Boudin. En plat j ai choisi des Fettucine al ragù  (chamois). Tout était délicieux.

Enfin de nombreux plats à découvrir. Mais ne vous inquiétez pas, on trouve toujours des pizzerias à Aoste

Textes issus des sites:

%d blogueurs aiment cette page :