USA – L’est de Yellowstone – de Cody à Gardiner

par | balades yellowstone, Carnet de routes USA

âCette longue et belle journée d’été nous emmenera de Cody à Gardiner (l’entrée du nord du parc de Yellowstone). Nous  allons découvrir la partie est et nord-est du parc.

Après avoir fait le plein de la voiture comme tous les matins et quelques achats de petits gâteaux et bouteilles d’eau, nous partons vers l’ouest et Yellowstone, au par l’US 16 ou North Fork Higway.

En amont du réservoir de Buffalo Bill, à 14 km de Cody, la Shoshone se sépare en une fourche nord qui suit un long canyon qui descend des montagnes Absaroka jusqu’à l’entrée est du parc national de Yellowstone. Ce tronçon de 52 milles est désigné sous le nom de North Fork Highway . Teddy Roosevelt l’a appelé “les plus pittoresques 52 miles (83 km) des états-unis.”

Il nous faudra 1h sans arrêt pour parcourir cette route. Nous passerons de l’altitude 1523 mètres à cody  à l’altitude de 2125 mètres à l’entrée du parc de Yellowstone.

A 14 mk de Cody, nous arrivons dans le « Buffalo Bill State Park ». Les montagnes dominent le paysage du parc national Buffalo Bill.

Shoshone Canyon, où se trouve le barrage  “Buffalo Bill Dam” et le lac « Buffalo Bill », est encadré par la montagne Rattlesnake au nord et par la montagne Cedar au sud.  La construction du barrage en 1901 est l’un des premiers projets de conservation de l’eau du pays.  Le parc “Buffalo Bill State Park” dispose d’installations pour le camping, les pique-niques, la navigation de plaisance et la planche à voile, pour ceux qui veulent faire une bonne halte. Une bonne alternative à Cody, si vous vous y prenez bien à l’avance pour réserver l’été.

La US Highway 14-16-20, la route panoramique de Buffalo Bill Cody, suit la fourche nord de la rivière Shoshone à travers la pittoresque vallée de Yellowstone Est (vallée de Wapiti) jusqu’à l’entrée est du parc national de Yellowstone. La route est connue pour sa faune abondante, ses formations rocheuses étonnantes.

Nous atteignons Wapiti. La station de garde forestiers Wapiti, construite en 1903, a été la première station de gardes forestiers.


Petit à petit, des falaises et d’étroites colonnes de roche volcanique sculptées par l’eau et la glace commencent à apparaître. A 8 miles de Wapiti, sur la droite de la route, apparait une formation rocheuse particulière : The Holy City. Ressemblant à la silhouette de l’ancienne ville de Jérusalem, ces formations, créées il y a des millions d’années par des volcans, révèlent une ère géologique de chaos et de fureur. L’érosion de ces roches continue de façonner le paysage terrestre.

En continuant la route, on voit d’autres formations remarquables, comme le Chimney rock, vers palissades. Toutes des vestiges d’anciennes digues volcaniques éparpillées le long des falaises du canyon.Le paysage est très aride et il fait très chaud en ce mois d’août (vive la clim de la voiture).

Petit à petit, la forêt remplace les formations géologiques. Nous traversons la “Shoshone National Forest“.

Nous arrivons à Pahaska Tepee, à quelques kilomètres de l’entrée du parc de Yellowstone. Il s’agit de l’ancien pavillon de chasse et hôtel de “Buffalo Bill”.

Pahaska signifie cheveux longs et c’était le nom donné par les sioux à Buffalo Bill.

 

Une fois dépassé l’entrée du parc national, la route gravit le Sylvan Pass (2600 m) avant de redescendre sur le lac Yellowstone.

Il nous faudra 41 km et 1 heure de trajet entre l’entrée du parc et Lake Village sur le lac Yellowstone.

L’arrivée à Yellowstone

Une belle surprise nous attend le long de la route.  Maman ours et son petit se promenant dans la forêt de l’autre côté du torrent (heureusement pour nous).  Grizzly ou ours brun pas toujours facile à dire de loin.

la vallée du Wapiti abrite des wapitis comme son nom l’indique, ainsi que des grizzlis, big horns, orignaux, cerfs etc.

Nous longeons le lac de Yellowstone pour atteindre Fishing Bridge et la bifurcation vers la boucle nord du parc.  Ce superbe plan d’eau de 350 km2 semble calme. Cependant il dissimule de nombreux phénomènes volcaniques.

Nous poussons jusqu’à Lake Village pour profiter des bords du lac pendant un goûter bien mérité.

Nous quittons Lake Village pour reprendre la route nord, en direction de la Hayden Valley. Nous nous arrêtons tout d’abord à Mud Volcano, notre premier site géothermique sur Yellowstone. Il s’agit d’une concentration spectaculaire de volcans de boue particulièrement malodorants. Cela provient du sulfure d’hydrogène qui s’échappe du sol dans cette zone.

Nous reprenons la route du nord en traversant la Hayden Valley. Cette vallée est la section de la vallée de la Yellowstone River située entre le Lac Yellowstone et les Chutes qui marquent le début du Grand Canyon. Il s’agit d’une zone de prairies abritant de nombreux animaux comme des bisons.

On estime que 1,400 bisons vivent dans la Hayden Valley. Comme dans le Custer park, Il faut être très vigilant quand on observe les bisons. Imprévisibles et dangereux, il ne faut pas les approcher à moins de 25 mètres.

Avant d’arriver sur Canyon Village, nous nous arrêtons au lieu nommé Artist point.

Artist Point est le « spot » photo peut-être le plus célèbre de Yellowstone. Ce promontoire surplombe le Grand Canyon de la rivière Yellowstone et offre des vues exceptionnelles sur les Lower Falls et le canyon.

Une route sur la droite nous mène à un grand parking. Un large sentier pavé sous les pins longe le canyon et nous mène au promontoire. En regardant le canyon, vous apercevons une puissante chute d’eau de 94 mètres de hauteur contenue dans un profond canyon : Lower Falls. Upper Falls et le début du Grand Canyon de Yellowstone ne sont pas visibles d’Artist point.

 Des chemins de randonnée permettent de descendre le canyon pour les marcheurs. Ce sont des kilomètres de murs escarpés et colorés de jaunes, d’oranges et de roses.

Après les chutes, nous arrivons à Canyon Village. Il s’agit d’une centre de service offrant hébergement et restauration. Canyon village est un point central du parc proposnt divers direction, nord, sud et ouest.

Pour prenons la loop nord en direction de Tower Junction (alt. 1900 m). La route monte jusqu’à 2,700 m d’altitude au Dunraven Pass au pied du Mont Washburn (3,112 m), le plus haut sommet du centre du parc. La route est magnifique et on peut y faire des rencontres intéressantes. Faites un arrêt au Washburn Hot Springs Overlook qui offre un vaste panorama sur la caldeira de Yellowstone en direction du sud.

Ce secteur est un des sites favoris des ours qui, en été, viennent manger des baies sauvages en flanc de montagnes. 

 

Guidés par un amas de photographes en bord de route, nous avons pu apercevoir un bel ours brun s’affairant à préparer son goûter. Pas du tout perturbé par les paparazzi (nous sommes très loin de lui, heureusement), l’ours secoue l’arbre de toutes ses forces. Je n’ai pas pu voir ce qu’il essayait d’attraper, mais j’étais fascinée par son équilibre et la robustesse des arbres.

Il nous reste un peu de temps avant notre point de chute à Gardiner pour aller déambuler dans la Lamar Valley en direction de la sortie nord-est. Nous remontons la north loop jusqu’à Tower-Roosevelt. Tower-Rossevelt est un centre  d’hébergement et de services et le point d’intersection entre la north loop et la sortie nord-est vers Cooke city.

Pas d’activité géothermale mais de magnifiques paysages sur l’Absaroka range et une large vallée herbeuse accueillant de nombreux troupeaux de bisons. Aussi n’oubliez pas vos jumelles. Faites toujours très attention à ces charmantes bêtes. Assurez-vous de voir ces redoutables animaux à une distance de plus de 25 mètres.

 

Le meuglement des bisons

de la Lamar Valley.

Tentative de drague ou tout simplement du râlage. J’étais pas très rassurée de l’entendre ni de croiser son regard

. Les bisons de Yellowstone me semblent moins placides que ceux du Custer park, mais c’est peut-être juste une impression.

Outre le bison, la vallée de Lamar est également réputée pour sa population de loups gris. Ces créatures rusées sont plus difficiles à repérer que le gros bison. J’ai lu sur un blog que Les passionnés de loups se rassemblent avec des longues-vues presque tous les jours dans l’espoir de les voir à Junction Butte et Lamar Canyon.Nous avons dû passé à la mauvaise heure. Pas de longues vues à l’horizon.

Outre les loups, il existe de nombreuses autres espèces comme animaux des blaireaux, des grizzlis, de pygargues à tête blanche, des cerfs et des coyotes.

Le jour déclinant, il est temps de repartir vers l’entrée nord et Gardiner dans le Montana. Nous faisons demi-tour vers Peeble creek et remontons la Lamar Valley et ses troupeaux de bisons jusqu’à Tower-Roosevelt. De là nous reprenons la North loop jusqu’à Gardiner.

Vues de Gardiner, dont un troupeau de pronghorns (antilopes américaines) à la sortie de la ville en direction de l’entrée nord du parc.

Gardiner, ville du Montana, possède une offre d’hébergements et service assez importantes,dont un supermarché .  Attention, restaurants et bars arrêtent leurs services à 21h.

Credit Photos de l’article :  Les Caterina on the road
%d blogueurs aiment cette page :