Traverser les Big Horn Montains

par | Carnet de routes USA, route Buffalo Cody

Sur les traces de Buffalo Bill

Notre itinéraire 

Buffalo (Wyoming) – Big Horn National Forest – Cody (Wyoming)

 

 

Pour rejoindre Cody de Buffalo, il faut traverser le massif “Big Horn.

De Buffalo, nous prenons l’US 16  « Le Cloud Peak Skyway »  (US 16), qui relie Buffalo à la ville de Tensleep. Cette route panoramique est la route la plus méridionale traversant la forêt nationale de Bighorn et offre une vue imprenable sur de lointains sommets enneigés sur une longueur de 45 km. Les points intéressants sont Powder Pass, le lac Meadow Lark et le canyon Tensleep et Crazy Woman. 

 

 

DOCUMENTATION

HEBERGEMENT SUR PLACE

Nous avons choisi de loger au Best Western Sunset Inn” à Cody

Best Western Sunset Inn,  1800 8th St , Cody, 82414-4138, États-Unis

Hôtel situé a proximité du Buffalo Bill Center et sur la route pour Yellowstone.et pas trop loin du centre. Le parking est gratuit et situé devant la chambre. Bon accueil à la réception et chambre confortable. Nous avons accès à la piscine extérieur et intérieur, une laverie etc. Bon petit-déjeuner. Bon rapport qualité/prix.

tarif:   1 chambre double (1 lit double) pour une nuit avec le petit déjeuner:  138 euros (16/08/2018)  Important: Ne pas oublier le pourboire pour la personne qui a préparé la chambre pour votre arrivée, à déposer dans la chambre à notre départ.

Le massif des Bighorn Mountains culmine à 4013 mètres dans le nord de l’état du Wyoming. Il appartient au groupe des Grandes Rocheuses de Yellowstone. Ces montagnes sont séparées des Absaroka Mountains par la dépression du Bighorn Basin, large de 120 kilomètres environ. La chaîne de montagnes, éternellement enneigée, culmine au pic Cloud (4 013 mètres d’altitude) mais elle se compose de paysages très diversifiés : des prairies aux alpages, des lacs limpides, des collines aux falaises abruptes et des plateaux arides.

 

Le col de la Powder River, qui culmine à 2947 mètres. Les conditions météorologiques en montagne peuvent être extrêmes et la neige peut tomber chaque mois à ces altitudes, mais elle affecte rarement les déplacements en été et au début de l’automne. Prévoyez une heure de conduite minimum.

 

Depuis le lac Meadowlark jusqu’à la ville de Ten Sleep, l’US 16 nous fait traverser le magnifique Ten Sleep Canyon. Les falaises ont des formes sculptées par des millions d’années de vent et d’eau.

Petit à petit, nous quittons le Big Horn pour rejoindre une région désertique.

Nous atteignons une vaste dépression sèche connue sous le nom de Bighorn Basin. Le bassin se présente sous la forme d’un trou ovale géant d’environ 150 milles de long sur 80 milles de large. Les quelques fermes rencontrées sur notre chemin luttent sans cesse contre la sécheresse.o

Alors que le bassin de Bighorn est riche de fossiles de plantes, de vertébrés et d’invertébrés datant de millions d’années, il existe aussi des traces anciennes de l’histoire humaine. Là où le ruisseau Medicine Lodge coule dans les montagnes de Bighorn, les fouilles archéologiques révèlent 11 000 années d’occupation humaine continue. Les premiers habitants connus étaient des chasseurs de mammouths. Les découvertes de poteries de Medicine Lodge Creek montrent le style distinctif de la tribu Crow, suggérant que ses membres ont occupé le centre-nord du Wyoming par intermittence au cours des 500 dernières années.

Après Ten Sleep, nous traversons le  Bighorn Basin, en continuant la US 16 jsqu’à Worland. Nous remontant alors vers le nord en directtion Basin par la US 20. Puis nous allons vers l’ouest vers Otto et Cody.

Attention ! n’oubliez pas de faire le plein à Buffalo. Nous n’avons vu aucune pompe entre Buffalo et Cody.

Cody, Wyoming a été fondée en 1896 par la légende vivante, le colonel William F. Cody, dit “Buffalo Bill” qui, à l’âge de 41 ans, était l’un des hommes les plus célèbres du monde. Fondé en tant que centre d’accueil, Cody etait et est toujours le «chemin du Wildwest vers Yellowstone», situé à seulement 80 km de l’entrée est et à 130 km de l’entrée nord-est du parc national de Yellowstone.

Le centre-ville de Cody a tenté de garder son ambiance Wild West. Dans des batiments restaurés, on peut retrouver des restaurants, boutiques de cow-boys, des galeries d’art et l’historique Irma Hotel. Cet hotel par construit par “Buffalo Bill” porte le nom de sa fille Irma Cody. L’Irma a ouvert ses portes le 18 novembre 1902 et est toujours en activité.

Cody propose des attractions qui incluent des rodéos nocturnes, des reconstitutions de combats au canon, de la musique de cow-boys etc.

Prenez le temps de visiter le “Le Buffalo Bill Center of the West” qui au travers de 5 musées, célèbre l’esprit de l’Ouest Américain en mêlant des sujets aussi divers que mythe et histoire, art et culture amérindienne, histoire naturelle et technologie des armes, à tout ce qui représente l’essence même de ce que l’on nomma le Far West.

Vous y apprendrez aussi tout sur Buffalo Bill aux multiples facettes : du soldat à l’acteur, de l’homme de spectacle à l’entrepreneur, de l’homme à la légende de cet ouest qu’il aimait tant.

Buffalo Bill Center of the West  720 Sheridan Avenue Cody, Wyoming 82414

Ouvert toute l’année. Entrée adulte: 19,5 $

Le Rodéo Cody Nite – Tous les soirs durant l’été

Pour mon premier rodéo (en tant que spectateur bien sûr), j’ai passé une excellente soirée. Les défis s’enchaînent selon les catégories : chevaux ou taureaux, hommes, femmes, enfants (des enfants sur des jeunes taureaux, c’est impressionnants), circuits de vitesse à cheval et numéros de clown. Un show à l’américaine bien rodé sur fond de compétition. Si vous arrivez avant 20h et le début du spectacle, vous pouvez vous faire prendre en photo sur Mango le taureau, une belle bête de 200 livres.  Les billets peuvent être achetés directement à l’entrée, en ligne, ou à votre hôtel. Adultes – 20,00 $, les enfants (7-12 ans) 10,00 $, gratuit pour les moins de 6 ans.

  • Capitale : Cheyenne
  • Devise : Égalité des droits
  • Pop : 579 315  hab,   2,31 hab./km2
  • Alt : Min. 945 m – Max. 4209 m (Pic Gannett)
Le Wyoming

l'État des cow-boys

%d blogueurs aiment cette page :